top of page
  • vanessa1brentchene

Repenser l'approche éducative : Au-delà des échelles de comportement

Noël, cette période magique où l'excitation des enfants est palpable dans l'air, est aussi marquée par une quête collective de sagesse !


En tant qu'enseignante et psychopédagogue, j'ai observé cette quête de "sagesse" auprès des enfants, souvent accompagnée d'échelles de comportement avec des smileys, des couleurs ou encore des niveaux à atteindre.

Cependant, avec le recul, je m'interroge sur la validité de ces critères et sur les conséquences qu'ils peuvent avoir, en particulier pour les enfants hypersensibles et ceux qui peinent à trouver leur place dans le cadre traditionnel.


Mon intention est de susciter une réflexion sur nos méthodes éducatives et d'explorer des alternatives qui favorisent le bien-être et le développement individuel de chaque enfant.

Au cœur de cette quête de comportements exemplaires, se cachent parfois des pressions invisibles et des attentes souvent trop rigides. Les échelles de comportement, souvent ornées de couleurs vives et de symboles familiers, deviennent le baromètre de cette sagesse tant recherchée.


Les échelles de comportement se dressent comme des guides bienveillants, censés tracer le chemin vers la sagesse et l'épanouissement. Pourtant, derrière cette apparence rassurante se cache parfois une absurdité que l'on peine à reconnaître.

J'ai été témoin de la complexité de ces échelles colorées qui, bien loin de refléter la richesse des personnalités enfantines, peuvent devenir des fardeaux. Les nuances subtiles du comportement sont souvent réduites à des cases trop étroites, échappant à la compréhension de l'enfant hypersensible (ou non) qui, sans le vouloir, associe ces couleurs à des jugements de valeur. Un jeune esprit, plein de potentialités, peut ainsi se sentir prisonnier d'une palette simpliste du bien et du mal.

C'est dans cette absurdité que réside le danger, un danger que je souhaite mettre en lumière pour que nous puissions repenser ensemble la manière dont nous guidons nos enfants vers la sagesse.



Imaginons un instant l'univers intérieur d'un jeune esprit, vibrant de sensibilité et de curiosité. Les échelles de comportement devraient être des repères bienveillants, mais pour certains enfants, elles deviennent un labyrinthe émotionnel.

Je voudrais vous partager l'histoire poignante d'une fillette de neuf ans qui résonne dans cette quête de compréhension. Dans son regard innocent, les nuances subtiles des couleurs deviennent des jugements tacites. Le rouge n'est plus simplement une teinte vibrante, mais une étiquette redoutée de la "méchante". Le jaune, une nuance solaire, devient la frontière fragile entre la sagesse et l'égarement. Ces associations, qu'elles soient volontaires ou non, créent des zones d'ombre dans l'esprit de l'enfant qui, emprisonné dans cette palette simpliste, risque de perdre sa voix, de craindre l'expression de sa véritable nature par peur d'être relégué dans la case des "méchants" ou des "très méchants". Les dangers de cette association couleur-comportement sont bien réels.


Face à ces défis émotionnels que peuvent engendrer les échelles de comportement, il est impératif d'explorer des alternatives plus humaines et personnalisées. Les tableaux d'objectifs individualisés émergent comme des alliés précieux dans cette quête éducative. Plutôt que de définir la valeur d'un enfant par une couleur arbitraire, ces tableaux captent la richesse des progrès individuels.




C'est un changement de perspective essentiel, qui permet à l'enfant de se voir comme une œuvre en devenir, loin des limitations imposées par une échelle standardisée. Ces tableaux personnalisés favorisent une croissance positive, nourrissant la confiance en soi et la compréhension que le chemin vers la sagesse est une aventure personnelle, unique à chaque enfant.


En tant qu'adultes, parents ou professionnels, notre responsabilité va au-delà de simplement encourager des comportements conformes. C'est un appel à la compréhension profonde des nuances individuelles de nos enfants, notamment de ceux qui portent le poids de l'hypersensibilité et de la recherche d'identité. Nos enfants méritent un environnement où ils peuvent s'élever sans crainte et nourrir leur confiance en eux-mêmes plutôt que de les confiner dans des catégories restrictives.


11 vues0 commentaire

Yorumlar


Post: Blog2_Post
bottom of page